Haïti/ Accord Marriot *Jovenel Moïse peut-il compter sur les opposants proches du pouvoir pour boucler son mandat ?

Au cours de sa dernière entrevue sur la télé Métropole le président Jovenel avait avoué qu’il n’est pas seul .  » si j’étais seul je ne pas serais toujours président d’Haïti après tous ces bouleversements politiques. » C’était une façon pour le président de témoigner sa gratitude envers les blancs et politiciens qui le supportent pour boucler son mandat .

Le président a pris son baptême de feu le 6 juillet 2018 avec la montée vertigineuse des produits pétroliers, en dépit de la marche arrière sur cette décision inopportune la population accélérera les mouvements de protestations pour exiger son départ du pouvoir . L’opération pays lock est lancée 6 fois pour obtenir le de départ du pouvoir du locataire du Palais National, Jovenel Moïse .

Plus d’un pensent que c’est l’administration Trump qui soutient le président Jovenel Moïse jusqu’à date . On cherche midi à quatorze , le plus grand supporteur du président Jovenel Moïse c’est cette classe politique moribonde composée majoritairement de racketteurs politiques et de rapaces . Ce sont des opposants proches du pouvoir , ils sont payés pour débloquer la situation dans les moments les plus difficiles. Leur mode opératoire consiste à faire de la diversion au profit de l’équipe qui bafoue les droits fondamentaux du peuple haïtien. Jovenel Moïse tient, non pas parce que l’Oncle Sam le soutient , mais parce que la majorité des dirigeants politiques priorisent leurs intérêts mesquins au détriment de l’intérêt de la collectivité.

On crée une passerelle fissurée pour faire échec à l’alternative citoyenne avec un bloc soi-disant démocratique pour « mache kontre  » sur le rêve de la jeunesse en bafouant le forum patriotique. L’opposition modérée est ainsi qu’une frange de l’opposition dite radicale sont composées de racketteurs politiques qui exigent le départ du président lorsque les routes sont obscures pour le président Jovenel Moïse.

Depuis vendredi l’opposition plurielle se réunit à l’hôtel Marriot pour tenter de trouver une entente commune sur le départ du président Jovenel Moïse . Les représentants du pouvoir prennent part à cette rencontre sous couvert d’opposants politiques…….. . Un groupe opte pour un juge la cour de cassation , un autre groupe souhaite voir un personnage venant de l’échiquier politique accède à la présidence . D’autres rêvent un conseil d’État . Deux groupes peuvent opter pour un juge de la Cour de Cassation , mais leur divergence se réside sur la personne du juge .
Aucun dialogue national sérieux n’est possible quand les intérêts de clans sont placés au dessus des intérêts de la majorité nationale.
Ce sont pas tous les dirigeants politiques acerbes à l’endroit du Chef de l’Etat qui souhaitent réellement son départ du pouvoir.

Tous les élus du parti Fanmi Lavalas sont membres du secteur démocratique formant l’alternative citoyenne avec d’autres secteurs socio-politiques de la place. Seul Jean Bertrand Aristide dira le contraire, le baron de Tabarre veut un gouvernement de salut public non avec un juge de la Cour de Cassation .
Un groupe de militants manipulés par des dirigeants politiques exigent leur intégration des discutions, coup de théâtre !

Le leader de Pitit Desalin, Jean Charles Moïse est le grand absent de cette rencontre. Il est en voyage, sa carte sera dévoilée dès son retour. L’objectif caché de toutes ces tergiversations c’est de protéger Jovenel Moïse . Ce système pourri est la vache à lait des corrompus. Les ennemis en public du président Jovenel sont pour la plus part des amis dans l’ombre les plus fidèles auxquels Monsieur Moïse peut compter pour boucler son mandat . Le peuple, le grand perdant . Si la jeunesse ne veut pas assumer sa pleine responsabilité de vigile , avec ou sans Jovenel la situation restera inchangée. La caisse de l’Etat continuera à servir la bourse d’une minorité pandant que le peuple patauge dans la misère la plus abjecte .

Clyfood BAZELAIS
Amériqueinfo7
bclyfood@yahoo.fr

3 Commentaires

  1. Mon frère, je crois dur comme La t tête de Jovenel que tu sais pertinemment que je ne suis pas ton adversaire et je ne serai jamais ton adversaire, car nous défendons la même cause. En dépit de nos divergences idéologiques.
    Je te dis Bravo pour cette réflexion classique et pointue sur le crise socio-politique que traverse le pays.
    Me Roosevelt François.

  2. Mon frère, je crois dure comme La tête de Jovenel que tu sais pertinemment que je ne suis pas ton adversaire et je ne serai jamais ton adversaire, car nous défendons la même cause. En dépit de nos divergences idéologiques.
    Je te Bravo pour cette réflexion classique et pointue sur le crise socio-politique que traverse le pays.
    Me Roosevelt François.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.