La guerre en Ukraine

L’Europe est coincée entre deux puissances ( La Russie et L’OTAN ainsi que les États Unis) qui ont leur raison de se méfier l’une de l’autre.

Si la guerre nucléaire devait avoir lieu dès suite de la folie des humains, L’Europe serait la première victime et le reste du monde ,le grand perdant. Nous n’avons qu’un choix: reculer devant le précipice. Et Retour à la table des négociations!

Le prochain théâtre de toute guerre devant se transformer en confrontation nucléaire , à Dieu ne plaise , aura lieu probablement soit en Europe ou à Taïwan.

Mais cette  fois ci , à peine si les plus justes resteront en vie. 

Ceux qui prennent position soit pour la Russie ou l’OTAN et les États Unis, devraient savoir au moins une chose: cette guerre… si elle doit avoir lieu , personne n’aura la chance de la regarder installé confortablement devant son écran de télévision. 

Tout le monde sera forcé de chercher un abri sûr pour rester en vie . 

Mais une fois cette guerre sera terminée, très peu d’entre nous seront encore là pour saluer la victoire inutile du ou des vainqueurs, si je peux exprimer ainsi.

Ce serait une guerre telle que le monde n’en a jamais connue.

Tandis que les fanatiques ont tendance à faire de la  propagande soit pour un camp ou  l’autre; tandis que votre ressentiment vous empêche de réfléchir rationnellement et vous pousse inconsciemment à vouloir une confrontation à tout prix entre la Russie et l’Occident, mais apprenez ceci : il n’y aura ni vainqueur ni vaincu. Mais des tonnes de cadavres, des blessés graves, de la souffrance horrible et de la famine en divers lieux sur cette planète. 

Déjà , vous vous plaignez en raison de cette hausse du prix des produits pétroliers. Et si vous commencez déjà à expérimenter les conséquences de ce conflit pas encore transformé en confrontation réelle, et alors pourquoi souhaiter le pire ? 

Prions pour que Vladimir Poutine et Joe Biden puissent encore garder leur sang froid et qu’ils aient la volonté et le courage de reculer face à ce précipice qu’est la possibilité d’une guerre nucléaire. 

Poutine ne va pas accepter le diktat de l’Occident. Si le monde veut éviter sincèrement une confrontation entre ces deux puissances, que la puissance la plus courageuse et responsable recule devant cet aventurisme militaire qui ne peut que conduire à une confrontation nucléaire! 

N’est ce pas ce que JFK avait fait en 1962 ?

Ce n’est pas un signe de faiblesse. C’est plutôt de la maturité politique , et faire également la démonstration du sens de responsabilité. 

Je supporte le président Biden qui demande à tout le monde de garder leur calme et également pour sa décision de ne pas envenimer les choses. 

Personne ne peut savoir ce qui se passe dans la tête de Poutine maintenant. A t il des hommes courageux dans son entourage pour lui dire : arrêter et reculer? Je n’en sais rien!

John Fitzgerald Kennedy avait lors de la crise des missiles en 1962 avec lui Dieu , à la maison blanche, qui lui dictait la voie à suivre pour désamorcer cette crise des missiles à Cuba entre l’Urss et les États Unis; mais cette fois-ci, on ne peut être certain qu’il interviendra une nouvelle fois pour empêcher la folie des humains. 

La guerre n’a jamais servi la cause de l’humanité. Elle est , en tout temps, l’échec de la diplomatie et le triomphe ironique de l’instinct belliqueux des humains qui ont du mal à reconnaître que la coexistence pacifique , est la seule voie à suivre pour préserver et entretenir toute forme de vie sur cette planète. 

Je supporte la position Américaine pour désamorcer la crise et offrir à Poutine une porte de sortie honorable dans cette crise. 

“ Si l’humanité ne met pas un terme à la guerre; c’est la guerre qui mettra un terme à l’humanité “. JFK

Jean Rico Louis

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.